Sélectionner une page
De 3 à 120 ans, le neurofeedback va vous permettre de développer vos capacités. Est-ce que chacun pourra ressentir ses effetspositifs et bénéfiques ? voir la réponse ci-dessous.

Recevez nos derniers témoignages et nos promotions 

Le neurofeedback est une approche qui a été découverte dans les années 70 aux États-Unis pour traiter les personnes épileptiques.

Il existe divers méthodes de neurofeedback.

Le neurofeedback linéaire est utilisé dans les hôpitaux. Celui dont nous parlons est le neurofeedback non linéaire, également connu sous le nom de Neuroptimal®.

Ce système travaille sur l’ensemble des fréquences du cerveau c’est-à-dire sur l’ensemble des ondes cérébrales.

Le neurofeedback dynamique permet au cerveau de se réorganiser pour mieux fonctionner.

Les psychologues cliniciens, Valdeane et Susan Brown, ont conçu et réalisé cette méthode en 1999.

Ils ont élaboré une méthode efficace et sans danger qui a pour objectif de réduire la souffrance humaine.

NeurOptimal® a été désigné comme produit de bien-être général par la FDA (La Food and Drug Administration « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux ») .

Cette méthode peut améliorer les performances dans de nombreux cas et nous allons en présenter une partie, si votre cas n’y est pas énuméré, n’hésitez pas à nous contacter pour savoir si des séances de neurofeedback peuvent améliorer ou résorber le problème..

Tous les cas développés ci-dessous doivent être pris dans un sens potentiel. En effet chaque cerveau est particulier et réagit d’une façon qui lui est propre. Il n’est donc pas possible de prévoir quelle sera l’amélioration sur telle personne ou telle personne.

=

Stimulation de l'attention

En augmentant l’activité des ondes cérébrales des individus en bonne santé ont pu prolonger leur durée d’attention. Dans les essais cliniques à grande échelle, l’efficacité du Neurofeedback pour les troubles de l’attention est comparable à celle des médicaments stimulants, sans effets secondaires.
=

Stimulation de la mémoire

L’entraînement par neurofeedback peut améliorer l’apprentissage et l’organisation des mémoires, à la fois à court et à long terme.
Des études on rapporté que Le neurofeedback s’est avéré plus efficace que l’entraînement cognitif traditionnel.
=

Réduction de l'anxiété

Le neurofeedback peut également être utilisé pour modifier et contrôler les processus émotionnels.
L’entraînement régulier a réduit l’anxiété du à la performance et le stress chez des musiciens, danseurs et chanteurs.
=

Amélioration de la qualité du sommeil

L’utilisation du neurofeedback aide les personnes à s’endormir plus rapidement et améliore la qualité du sommeil chez des êtres humains en bonne santé. De même, les patients souffrant d’insomnie ont connu une amélioration de la qualité du sommeil.
=

Troubles d'apprentissage

Après 2 mois de neurofeedback des enfants handicapés mentaux avaient amélioré leur comportement et leurs capacités cognitives (telles que la mémoire, l’attention et l’attitude) , tels que rapportés par leurs parents (étude portant sur 16 enfants handicapés mentaux).
Des enfants dyslexiques qui ont suivi des séances d’entraînement ont montré des améliorations orthographiques mais pas spécialement d’aptitude à la lecture.

=

Blessure à la tête

Les blessures à la tête et les traumatismes cérébraux entraînent souvent des troubles cognitifs uniques qu’il peut être difficile de traiter avec les techniques médicales habituelles.
Curieusement, le neurofeedback peut potentiellement aider les patients à recouvrer leur fonction cognitive après une blessure à la tête.
=

Amélioration de la fonction cognitive

Le neurofeedback peut améliorer la capacité du cerveau à changer et à s’adapter.
Par exemple, le neurofeedback permet d’améliorer la vitesse de traitement cognitif et donc de raccourcir les temps de réaction.
=

Amélioration de la confiance en soi

Des tests ont démontrés que le neurofeedback a également aidé des acteurs à apprendre plus rapidement leurs textes, ainsi qu’à améliorer leur créativité, la qualité de leurs performances et leur confiance en soi.
=

Traitement de la dépression

Selon plusieurs études, le neurofeedback s’est révélé prometteur dans le traitement de la dépression en améliorant l’humeur et en réduisant l’anxiété. Il a permis de réduire sensiblement les symptômes de la dépression.
=

Traitement des troubles de l'attention avec hyperactivité (TDAH)

Chez des enfants atteints de TDAH, les séances d’entraînement par neurofeedback ont amélioré la fonction cognitive, l’attention et le QI ; ces effets étaient encore observés 6 mois après le traitement.
Curieusement, l’entraînement par neurofeedback est aussi efficace que les médicaments pour le TDAH . Ces séances ont produit des améliorations de l’attention et de la concentration égales à celles du méthylphénidate (communément appelé Ritalin).
=

Diminution de la douleur

La douleur chronique est souvent difficile à traiter. Les traitements actuels présentent plusieurs inconvénients majeurs (tels que le potentiel de dépendance des patients aux antidouleurs).
Cependant, l’entrainement de neurofeedback peut être un traitement alternatif puissant et plus efficace pour les troubles de la douleur. Cependant, peu d’études contrôlées ont été réalisées.
=

Traitement de l'épilepsie

Environ le tiers des épileptiques ne répondent pas aux thérapies conventionnelles. Pour ces patients (SMR ou potentiels corticaux lents ), le neurofeedback peut réduire la fréquence des crises, environ 70% du temps.

Pin It on Pinterest